Crédit conso : pourquoi et comment évaluer sa capacité de remboursement ?

Crédit conso

Publié le : 26 juillet 20237 mins de lecture

Au cours de son existence, un ménage doit régulièrement faire l’acquisition de biens de consommation aussi indispensables qu’onéreux. La voiture, le lave-linge ou encore le réfrigérateur entrent dans cette catégorie. Afin d’aider à en financer l’achat, le recours à un prêt conso s’avère une solution intéressante. Toutefois, il s’agit d’une alternative qui doit être envisagée avec le plus grand sérieux. Avant de souscrire un crédit, différents éléments essentiels seront au préalable pris en compte. Pour éviter le risque d’être couvert de dettes, l’emprunteur est notamment invité à évaluer sa capacité d’emprunt.

Capacité d’emprunt : de quoi s’agit-il et comment la calculer ?

La capacité d’emprunt, aussi appelée capacité de remboursement, désigne le budget dont dispose l’emprunteur afin d’assurer l’amortissement de la somme d’argent qui lui est prêtée. Dans le cadre de la capacité d’emprunt, seuls les revenus certains et réguliers sont pris en considération. De manière générale, les banques et autres organismes prêteurs se fondent sur le salaire que perçoit l’emprunteur. Les charges mensuelles sont soustraites et un pourcentage est appliqué (environ 25 à 30 % du salaire) sur les revenus stables. Afin d’être assuré de la solvabilité du souscripteur, la banque peut aussi s’intéresser aux charges incompressibles, c’est-à-dire les frais nécessaires à la vie quotidienne d’un ménage. Contracter un emprunt à la consommation engage systématiquement son souscripteur à le rembourser. Pour cette raison, il apparaît impératif d’étudier au préalable la situation de ses finances ainsi que sa capacité mensuelle de remboursement. Évaluer sa capacité d’emprunt permet non seulement dé déterminer la viabilité de son projet, mais encore de saisir au moment opportun des occasions intéressantes. Pour ce faire, plusieurs organismes bancaires vous proposent de réaliser une simulation en ligne. C’est le cas, par exemple, du site particuliers.sg.fr. De cette manière, vous avez à disposition des éléments solides pour préparer et présenter un dossier de demande d’emprunt. Vous réalisez par anticipation le travail de votre banquier. Proposer une offre d’emprunt en étant certain de son aptitude à l’acquitter apporte un réel plus. L’organisme prêteur appréciera le sérieux de la démarche et sera d’autant plus enclin à répondre à votre demande de manière favorable.

De quelle manière procéder pour évaluer sa capacité d’emprunt ?

Si vous envisagez d’emprunter de l’argent pour financer l’achat de biens de consommation, il est crucial de connaître précisément votre capacité d’emprunt pour vous mettre à l’abri du risque de dettes. La formule pour ce faire est relativement simple. Il vous suffit de recourir au procédé suivant :

  • Prendre pour base vos revenus mensuels : salaire, allocations éventuelles (notez que toutes les banques ne les prennent pas en considération), loyers perçus, etc. ;
  • Multiplier vos revenus par le taux d’endettement maximal autorisé (ce dernier peut être de 33 % ou de 35 % en fonction des établissements bancaires). Depuis le 17 décembre 2020, la Haute Autorité de Stabilité Financière a haussé le taux maximal d’endettement de 33 % à 35 %.
  • Soustraire au résultat obtenu les charges que vous devez payer chaque mois : factures d’électricité, de chauffage, de téléphone et d’Internet, impôts, taxes, autres emprunts en cours, loyers, etc. ;

Si la méthode préconisée pour évaluer la capacité d’emprunt vous semble quelque peu absconse, voici un exemple qui vous aidera à y voir plus clair. Prenons un ménage dont la valeur totale des recettes mensuelle s’élève à 10 000 euros. Le montant des charges qu’ils doivent honorer mensuellement atteint quant à lui les 1500 euros. En appliquant les principes de la formule mentionnée ci-dessus (multiplier 10 000 par 33 %, puis soustraire 1500) on obtient une capacité d’endettement de 1800 euros. Quiconque désire souscrire un prêt à la consommation doit impérativement tenir compte du résultat obtenu, sous peine de s’exposer à un déséquilibre budgétaire et de mettre à mal sa stabilité financière. Si vous n’avez pas confiance en vos connaissances en calcul et craignez de n’obtenir qu’un résultat approximatif, n’hésitez pas à recourir à des solutions informatiques conçues à cet effet.

Calculer sa capacité d’emprunt avec un outil de simulation en ligne

Connaître dans le détail sa capacité d’emprunt s’avère primordial lorsque que l’on veut souscrire un crédit à la consommation. Avec les outils de simulation en ligne, vous êtes assuré d’obtenir un résultat fiable en un laps de temps très court. La manière de les utiliser ne présente en outre aucune difficulté particulière. Quels que soient les organismes prêteurs auxquels vous prévoyez de vous adresser, sachez que la majeure partie d’entre eux met aujourd’hui à disposition des clients des simulateurs en ligne. Outre leur gratuité, ces derniers offrent de solides garanties en ce qui concerne l’anonymat de l’utilisateur et la protection de ses données. Efficaces, rapides et sûrs, ils vous permettent de connaître de manière quasi instantanée la faisabilité de votre projet et les moyens que vous pouvez mettre en œuvre pour l’optimiser. Afin d’obtenir le résultat le plus pertinent possible, vous êtes invité à indiquer un certain nombre de renseignements relatifs à votre profil, parmi lesquels :

  • les charges à payer chaque mois ;
  • les revenus mensuels ;
  • la durée envisagée pour rembourser l’emprunt ;
  • le taux (révisable ou fixe) ainsi que le type d’emprunt ;

En se basant sur les données que vous lui fournissez, le calculateur va automatiquement évaluer vote capacité d’emprunt et vous donnez une estimation. Notez que plus vous prévoyez une durée d’acquittement de l’emprunt conséquente, plus le coût de celui-ci risque d’être élevé. Il s’agit d’un élément dont vous devez tenir compte lorsque vous faites une simulation. Au cours de celle-ci, n’hésitez pas à modifier la durée prévue en l’orientant petit à petit à la baisse. Si vous en avez les possibilités, il peut être avantageux d’opter pour des mensualités plus importantes.

Comment éviter les pièges courants lors de la souscription d’un crédit auto ?
Comment le différé de crédit affecte-t-il le montant des mensualités et la durée totale du prêt ?

Plan du site