Comment le différé de crédit affecte-t-il le montant des mensualités et la durée totale du prêt ?

crédit

Publié le : 02 janvier 20248 mins de lecture

Il est possible d’opter pour un différé de crédit pour retarder le début du remboursement ou encore pour suspendre provisoirement les mensualités. Mais comment fonctionne ce dispositif ?

Qu’est ce qu’un différé de crédit ?

Le différé de crédit est une option de remboursement d’un crédit. Cette disposition contractuelle permet le report temporaire du remboursement. Certains différés portent uniquement sur le capital emprunté, d’autres à la fois sur le capital et sur les intérêts. Il peut aussi s’agir d’un différé partiel, se manifestant par des paiements réduits. Si vous vous demandez : qu’est ce qu’un différé de crédit, vous trouverez toutes les explications nécessaires en suivant ce lien.

Le différé de crédit partiel

En cas de différé partiel, l’emprunteur paie à la banque ou à l’organisme prêteur les intérêts de son prêt. Le remboursement du capital est reporté et c’est la raison pour laquelle on parle de différé de crédit. Les mensualités sont ajustées en conséquence, pour ne couvrir que les intérêts. Une option plus rare dans le cadre d’un différé partiel consiste à programmer des mensualités plus basses, comportant le remboursement des intérêts et d’une partie seulement du capital, l’objectif étant d’obtenir des mensualités moins élevées.

Le différé de crédit total

Si le contrat prévoit un différé de crédit total, l’emprunteur n’est pas tenu de verser de mensualité, ni pour le capital, ni pour les intérêts. La période doit être précisée de manière contractuelle et le différé de crédit total est toujours limité dans le temps. Cette solution peut être demandée par des emprunteurs lorsqu’ils se trouvent confrontés à des difficultés de paiement ponctuelles.

Avantages et inconvénients d’un différé de crédit

Comme nous l’avons vu, le différé de crédit est destiné à suspendre provisoirement les mensualités ou à la diminuer. Cette situation peut présenter à la fois des avantages et des inconvénients. On utilise le différé de crédit lorsque l’emprunteur rencontre des difficultés financières, afin de lui permettre d’assainir sa situation. Le principal avantage du différé de crédit est donc la flexibilité financière. Néanmoins, la flexibilité liée au différé des remboursements a aussi d’indéniables inconvénients. Le différé entraîne souvent des frais supplémentaires, lorsque la banque recalcule les mensualités ou adapte le contrat. De plus, l’emprunteur accumule des intérêts pendant la période de différé, lorsqu’il a opté pour un différé total. La durée du prêt peut s’en trouver allongée. Le coût total de l’emprunt augmente en conséquence. Chaque situation est différente. Même si le différé de crédit peut sembler une solution intéressante en cas de diminution ponctuelle des revenus ou de difficultés financières, l’emprunteur devrait toujours se faire expliquer les termes et conditions avant de souscrire l’avenant au contrat. Chaque organisme prêteur a ses propres pratiques et propose des conditions spécifiques pour le différé de crédit. Parmi les points dont il faut comprendre l’impact figurent :

– la durée du différé

– les modalités de paiement des intérêts pendant la durée du différé

– l’impact du différé sur les mensualités

– l’impact du différé sur la durée totale du prêt.

Demandez toujours à l’organisme prêteur de bien vous expliquer les implications financières de la procédure.

Différé de crédit : qu’est-ce qui change ?

Plusieurs éléments de votre prêt sont affectés en cas de différé. Tout d’abord, le montant des mensualités change. Lorsque le différé porte uniquement sur le remboursement du capital et que ce dernier est suspendu pendant une période définie de manière contractuelle, les mensualités seront plus faibles. Elles ne comprennent dans la plupart des cas que les intérêts. C’est d’ailleurs pour cette raison que vous sollicitez un différé : alléger vos mensualités pour faire face à une situation financière difficile. Le différé de crédit a le plus souvent un impact sur la durée totale du prêt, qui peut être prolongée. En effet, le remboursement du capital est suspendu, il reprendra après la période de différé de crédit. Dans la mesure où l’argent est mis à votre disposition sur une période plus longue, le coût total du crédit augmente. C’est surtout le cas lors d’un différé total, puisque les intérêts s’accumulent pendant tout le différé. Vous aurez à payer les intérêts sur une plus longue période. Que retenir ? Voici les principaux points qui changent pendant le différé :

– mensualités

– durée de remboursement

– coût global du crédit.

Ces éléments doivent être pris en compte dans votre calcul, avant de vous décider à solliciter un différé de crédit. Dans la plupart des cas, l’emprunteur n’a pas réellement d’autre solution que d’accepter l’offre de son organisme prêteur, mais il est important qu’il comprenne les conséquences, en particulier financières, du différé.

Quand demander un différé de crédit ?

Le différé de crédit permet de répondre à des situations passagères, où l’emprunteur rencontre des difficultés financières. Il peut s’agir, par exemple, d’un travailleur indépendant qui réalise un chiffre d’affaires inférieur à ce qu’il escomptait lorsqu’il a signé son crédit. Le remboursement du crédit n’est pas suspendu en cas de perte d’emploi. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle vous devriez toujours souscrire une assurance de prêt, puisque cette dernière garantit le remboursement de l’emprunt en cas d’invalidité, de décès ou de chômage. Ces situations ne justifient donc pas une demande de différé de crédit. Mais il existe un autre cas dans lequel le différé de crédit se révèle intéressant : le prêt immobilier. Si vous faites construire une maison, mais que les travaux s’éternisent alors que vous remboursez déjà votre prêt, vous pouvez demander un différé de crédit. Il s’agit d’une facilité accordée par les banques, qui rallonge cependant la durée du crédit et augmente son coût par voie de conséquence. On parle dans ce cas de différé d’amortissement. La procédure est inscrite dans le contrat initial. Le différé d’amortissement du crédit immobilier est intéressant pour :

– la construction d’une maison neuve

– l’achat d’un appartement en VEFA.

Les investisseurs immobiliers peuvent se servir du différé pour réduire les premières mensualités, en attente de toucher des loyers. Enfin, le différé peut aussi être utilisé pour un crédit travaux.

Comment éviter les pièges courants lors de la souscription d’un crédit auto ?
Le regroupement de crédits à la Société Générale : une solution pour alléger vos mensualités

Plan du site